Total des visites 247206

Alfred FULLER impulse une nouvelle dynamique

Depuis sa nomination, le Directeur Général de l’ONACAM est sur tous les fronts tant au niveau national qu’international. Ses faits d’arme parlent seuls.

Lors d’une visite inopinée de l’équipe de rédaction de  « Révélateur infos » au lieu-dit ONACAM, la rencontre avec Alfred FULLER un des militaires les plus aimés nousconfiera combien l’appellation de Colonel de Gendarmerie lui sied et que le titre de Directeur Général de l’ONACAM (l’Office National des Anciens Combattants, Anciens Militaires et Victimes de Guerre) est un attribut temporaire au Cameroun. Crée par le Décret Présidentiel N° 2001/195 du 25 Juillet 2001. Cette association nous rappelait son  dirigeant, est un Etablissement administratif d’intérêt public doté de la personnalité juridique et d’une autonomie financière. Cette Institution se démarque par ses nombreuses activités aussi bien sur le plan national que sur le plan international. Ses diverses missions notamment celle de veiller en toutes circonstances sur les biens matériels et moraux des anciens combattants, anciens militaires et victimes de guerre de nationalité camerounaise ayant servi soit dans les Forces Armées Nationales, soit dans les Forces Armées étrangères du fait des institutions antérieures à l’indépendance ou ayant servi dans le cadre d’une Force  ou d’une mission multinationale sous l’égide d’une organisation internationale. Il désigne également tout militaire retraité de la Gendarmerie Nationale, et des Armées à l’exception de  ceux radiés, ou mis à la retraite d’office pour faute lourde contre l’honneur ou pour des motifs disciplinaires.

S’agissant du lien qui existe entre le Ministre  de la Défense et notre association : son prestigieux Ministre, suite aux dispositions du texte organique de la structurepréside le Conseil d’Administration de cet Office. En cette fin d’année 2015, le bilan de gestion de l’Office est tout simplement un bilan de satisfaction, d’autant plus qu’à l’arrivée du Colonel Alfred FULLER à la tête de cet établissement, nous trouvions une structure moribonde, déconnecté de tout ce qui avait besoin d’être relevé et d’avoir fière allure, élan que nous nous sommes attelés à redorer pour marquer une meilleure image qui qui s’apparente aux objectifs d’émergence fixés par le Chef de l’Etat. Progressivement nous avons procédé à la réorganisation du travail pour répondre aux nombreuses attentes de nos membres tout en réhabilitant et en réfectionnant le cadre de travail ainsi que le patrimoine immobilier notamment la Maison du Combattant  de Yaoundé qui fait désormais la fierté de la structure. Les redevances de la CNPS étaient de 40 millions. Aujourd’hui, nous n’avons aucune dette à la CNPS. Nous sommes passés de la dactylographie à l’informatisation des services. Nous contribuons  également à l’épanouissement  tant de nos membres que de notre personnel d’Appui ceci par l’attribution des aides et appuis multiformes ainsi que des offres de formation et de recyclage. Nous travaillons en partenariat avec plusieurs départements ministériels notamment celui de l’Action Sociale et les officines pour bénéficier de certains avantages et services. Nous  servons d’interface entre nosmembres et certaine administration en tant de besoins. Toutes activités visent à redorer l’image de  la structure qui fait au-delà de nos frontières. Grâce à la politique éclairé du Chef de l’Etat au profit de l’Ancien combattant y compris de la  Première Dame, ambassadrice de bonne volonté de l’Unesco   qui a toujours manifesté un élan de cœur au profit du citoyen en général et de l’ancien combattant en particulier.

Les regroupements d’Anciens Combattants se retrouvent partout dans le monde. En effet l’ONACAM fait  partie de la Fédération Mondiale des Anciens Combattants depuis 2006. Nous  partageons les mêmes objectifs  pour ce qui est de la défense des intérêts matériels des Anciens Combattants en général, et récemment de vice-Président élu des Anciens Combattants d’Afrique que j’aurais occupé, il convient néanmoins de rappeler que j’ai été rapporteur de langue française de 2006 à 2015. Tout récemment, j’ai été  élu Président de la Commission Permanente des Affaires Africaines de la FMACet vice-président de cette organisation internationale. Avec l’aval  de la plus Haute Instance de ce pays dont le rayonnement politique est certain en Afrique. Sans oublier l’engagement sans faille de son épouse, Ambassadrice de bonne volonté n’auront pas échappé à mes confrères qui ont bien voulu me plébisciter en m’accordant leur confiance lors des travaux de la 28èmeAssemblée Générale de la FMAC.

La Fédération  Mondiale  des Anciens Combattants est une  organisation internationale non gouvernementale à but non lucratif indépendante des Gouvernements, apolitique et non sectaire. Elle ne pratique et ne permet à ses membres aucune discrimination de race, d’ethnie, de religion, de sexe ou d’identité nationale. Elle a pour mission de défendre les intérêts moraux et matériels des anciens combattants et victimes de la guerre et leurs familles par tous les moyens. Elle a pour but de maintenir la paix et la sécurité internationale par l’application, dans sa lettre et dans son esprit, de la Charte des Nation-Unies, par le respect des droits de l’homme et des libertés fondamentales énoncés dans la Charte internationale des droits de l’homme et d’autres instruments internationaux sans omettre les libertés fondamentales énoncées dans la Charte internationale des droits de l’homme et d’autres instruments internationaux.

Mon pays le Cameroun a évidemment accueilli ce prestigieux poste avec allégresse. Le premier défi sera de défendre les intérêts des AnciensCombattants africains en général et camerounais en particulier. Cela  sera effectif par la relance des activités de la Commission Permanente des Affaires Africaines qui porteront sur la promotion de la paix et la prise en charge du bien-être de l’Ancien Combattant. Effectivement, dans le cadre de la relance de la CPAA, je prépare deux réunions continentales qui viseront à remettre les pendules à l’heure en vue d’un meilleur encadrement de l’ancien combattant.

Par MBACK Paul Evy

SED/CACVG

Secrétaire d’État chargé des anciens Combattants, Anciens Militaires et Victimes de la Guerre du Cameroun

Communication

Vœux de Nouvel An et reprise des activités de la CPAA Au lendemain des fêtes de fin d’année 2016 et de la célébration du nouvel an 2017, je suis particulièrement heureux de vous souhaiter mes vœux les meilleurs pour l’année 2017 ; pour vous-mêmes, vos ... (23 Déc 2016)
L’ONACAM aux festivités du cinquantenaire a Yaoundé C’est d’un pas cadencé au rythme de la musique de la Sûreté Nationale et sous le commandement du chef de bataillon ® MBASSI Daniel, par ailleurs Délégué Régional du Centre, que le détachement de ... (30 Nov 2016)
Protocole d’interview CELCOM/ONACAM Protocole d’interview Monsieur le Directeur Général, Au moment où le Cameroun commémore le 38éme anniversaire de son Unité nationale qui coïncide avec la célébration du ... (30 Nov 2016)
Offre d’emploi Recrutement d’un Officier retraité de Gendarmerie dans une société implantée à Yaoundé au Cameroun. Le Directeur Général de l’Office National des Anciens Combattants, Anciens Militaires et ... (04 Fév 2015)
Appel à candidature - appel d’offre Deux chauffeurs de camion Un mécanicien polyvalent confirmé (ayant d’excellentes connaissances sur moteurs essence et Diesel, capable de gérer un parc automobile). Les candidats intéressés ... (04 Fév 2015)

Partenaires

World Veterans Federation

SCAA